Assistantes Maternelles: votre FORUM professionnel
coucou Invité
Bienvenue sur le forum dit "bleu"

Toute l'équipe espère que tu trouveras sur ce forum ce que tu recherches .

Nous espérons que tu te plairas parmi nous et que tu lieras amitié avec certaines !

N'hésites pas à poster tes questions sur des mensualisations ou droit de travail, ici nous avons des expertes en ceci !

Tu verras notre forum est comme un village, nous partageons nos petits bonheurs comme nos petits soucis


bonne journée à vous toutes ...
Adèle l'administratrice .

Le lange ( pauvre bébé)

Aller en bas

Le lange ( pauvre bébé)

Message  adele le Lun 9 Déc 2013 - 14:35

La couche lavable, car elle ne date pas d'hier et encore moins d'avant d'hier.

En effet, déjà dans la Rome antique, à peine le bébé était-il né, juste avant l'emmaillotement, la sage-femme le toilettait. Un saupoudrage de sel fin pour enlever l'enduit visqueux et resserrer le grain de la peau et un bain d'eau tiède.

Une fois séché, le bébé devait être modelé. La sage-femme massait son corps, le pétrissait pour lui donner la forme convenable. Par exemple, un nez trop aquilin ou trop camus devait être remis aux normes. L'enfant, tenu par les chevilles la tête en bas, la sage-femme donnait à sa colonne vertébrale la courbe "souhaitable".

L'emmaillotement devait éviter que le corps du bébé ne se déforme. Une première couche de langes et de bandelettes maintenait des attelles pour garder les jambes raides et les mains ouvertes. Deux autres bandes de langes enserraient le bébé et le tenaient au chaud. Les chevilles de l'enfant étaient liées.

Les médecins de l'époque recommandaient de bien faire attention à ce que les extrémités ne deviennent pas livides.

Au deuxième mois, on desserrait un peu les bandelettes, on libérait le bras droit, pour être sûr que l'enfant ne soit pas gaucher.

Les trois raisons de l'emmaillotement étaient les suivantes : le développement des jambes en les maintenant bien droites, le port du bébé et l'action civilisatrice qui l'éloignait du caractère animal (sa mollesse était considérée comme un signe suspect d'animalité toujours prête à s'épanouir).

Au Moyen Age, la technique des langes et de l'emmaillotement était la même. Plusieurs bonnets viendront compléter la tenue. Ils sont là pour protéger la tête des chocs. A cette époque, le bain était considéré comme dangereux, la crasse comme protectrice.

La saleté et les "croûtes de lait" servaient à protéger la fontanelle sur le crâne du nourrisson. Les poux étaient les bienvenus. Ils venaient "manger le mauvais sang". Les langes emmaillotés serrés étaient perméables. Urine et excréments y macéraient à loisir.

Quand l'enfant avait la chance d'être libéré momentanément de ses langes putrides, il était essuyé avec de l'huile ou du beurre et prestement remmailloté, de peur qu'il ne prenne forme inhumaine.

Pour le protéger, on accrochait à son maillot amulettes, clochettes, dents de loup, corail, ambre et autres sachets magiques.

Rougeurs, dartres, gales et boutons proliféraient sur le bébé. A cause de l'emmaillotement, il ne pouvait pas se gratter.

Au XVIIe siècle, le philosophe anglais John Locke est le premier à soulever la question de l'entrave de l'enfant et à préconiser de le laisser libre de ses mouvements.

Au XVIIIe siècle, les médecins expliquent que le maillot et son attelle ne sont pour rien dans la croissance des jambes bien droites. Jean-Jacques Rousseau développe la thèse des membres en liberté dans son livre L'Emile ou de l'éducation.

A la fin du XIXe siècle, apparaît la méthode anglaise : couche plus lange-culotte. Il est constaté que l'enfant acquiert plus vite la maîtrise de son corps. En France, la culture de l'emmaillotement a la peau dure et les enfants élevés "à la Jean-Jacques" se font rares.

Jusqu'au début du XXe siècle, dans le nord de la France, le "pichou" gardait les jambes des bébés bien droites. C'était un système de langes serrées, confectionnées avec des draps et des couvertures usagés, voire des "wassingues" neuves (serpillières).

Au XXe siècle, les langes deviennent couches-culottes de coton, qu'on attachait avec de grosses épingles roses ou bleues.



Les premières couches jetables apparurent en 1956.






Vous êtes ravies des infos de nos expertes sur vos
mensualisations, vous aimez nos posts de discussions …alors n’hésitez pas posez
vos valises sur le Forum Bleu …car sans votre participation, ce forum ne
pourrait exister ! Merci





avatar
adele
administratrice, fondatrice et créatrice du forum "bleu"
administratrice, fondatrice et créatrice du forum

Emploi/loisirs AM depuis 36 ans,

votre citation du moment votre citation du moment : Mon cri : raison, tolérance, humanité (Voltaire)


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lange ( pauvre bébé)

Message  Invité le Lun 9 Déc 2013 - 14:44

Je suis bien contente d'être née en 1961, même si à l'époque il y avait encore les couches avec un carré en coton.
Il faut que je demande à maman quelles couches elle me mettait..... 

mais je me rappelle qu'en 1978 à la naissance de ma nièce, ma soeur a utilisé des couches avec un carré en coton, car ma nièce avait des problèmes de peau

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lange ( pauvre bébé)

Message  Invité le Lun 9 Déc 2013 - 15:15

Et bien tout ceci est affreux !! Pauvres bébés !! Pour sûr ils ne prenaient pas de place, ne bougeaient pas comme ceux de maintenant !! 

Pour ma par je ne sais pas quelles couches m'ont servi.. j'ai connu les carrés de coton mais où et pour quoi ? car  mon frère né en 1978 avait des couches jetables

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lange ( pauvre bébé)

Message  sandrine38 le Ven 20 Déc 2013 - 15:44

Ma sœur qui est née en 1980 a été langer car son corps avait du mal à garder sa température.
Du coup, plus tard, ma mère était obliger de lui mettre les grenouillères à l'envers sinon elle les enlevait.
avatar
sandrine38

Emploi/loisirs La danse !!!!

votre citation du moment votre citation du moment : Faut que cela évolue


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lange ( pauvre bébé)

Message  toutounette le Ven 20 Déc 2013 - 19:43

ben dit donc faisait pas bon etre un bébé a cette époque..la mortalitée infantile devait etre énorme je pense..
je me rappelle que mon petit frere née en 1971 avait encore des couche lavable avec le carré de coton...
avatar
toutounette

Emploi/loisirs asmat / vide grenier,broquante et lecture

votre citation du moment votre citation du moment : aide toi ,le ciel t'aidera


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le lange ( pauvre bébé)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum